Article La Tribune – Startups : le top 10 des levées de fonds en 2018 à Bordeaux et sa région

C’est le Rochelais Sellsy qui a signé la levée de fonds la plus importante de la région en 2018 avec 7 M€. Les startup Blue Vallet (6 M€) et Poietis (5 M€) complètent le podium. Au total, les dix levées de fonds les plus importantes de l’année en Nouvelle-Aquitaine totalisent près de 42 M€, soit 30 % de moins que les 60 M€ réunis en 2017.

Basée à La Rochelle, l'entreprise Sellsy a levé 7 M€ début 2018. (Crédits : Sellsy)

Basée à La Rochelle, l’entreprise Sellsy a levé 7 M€ début 2018. (Crédits : Sellsy)


Services aux entreprises, mobilité, biotech, économie collaborative, santé ou encore mobilier : le champ d’activité des startups qui ont réussi à convaincre des investisseurs sur des montants conséquents en 2018 est très varié. Avec près de 42 M€, le total de ces dix levées de fonds est cependant nettement inférieur à celui de l’exercice précédent qui frôlait les 60 M€, notamment grâce au podium constitué de Fermentalg (12,6 M€), Sunna Design (7 M€) et Amplitude Systèmes (7 M€).

Voici les principales levées de fonds bouclées cette année :

Sellsy : 7 M€

Basée à La Rochelle depuis sa création en 2009, Sellsy est spécialisée dans les logiciels de gestion d’entreprise et notamment la relation clients. L’entreprise a levé 7 M€ début 2018 pour accélérer son développement. Elle boucle l’exercice sur un chiffre d’affaires de 4,5 M€ avec 70 salariés contre 50 un an plus tôt. Son portefeuille clients compte désormais 3.800 références et Sellsy prévoit de recruter 6 développeurs supplémentaires en 2019. 15 % du chiffre d’affaires provient du Royaume-Uni et l’entreprise entend s’y renforcer tout en se développant en Allemagne et en Espagne.

Blue Valet : 6 M€

Le service de voiturier et de stationnement pour les voyageurs des gares et aéroports est en pleine croissance et vient de lever 6 M€ pour se déployer en Europe. Fondée en 2015 à Mérignac par les frères Hugo et Benoît Ricard, Blue Valet s’est déjà imposée dans 25 aéroports et gares de France et de Belgique et compte 600 entreprises clientes. La startup, qui emploie une centaine de personnes, vise une présence dans 15 pays d’ici à 2021.

Poietis : 5 M€

Spécialisée dans la bio-impression de tissus biologiques, Poietis, installée à Pessac, a bouclé un tour de table de 5 M€ au printemps dernier, dont 1,1 M€ issus du financement participatif. Objectif : « rendre sa plate-forme de bio-impression 4D de tissus biologiques compatible avec les exigences réglementaires et les bonnes pratiques de fabrication de médicaments de thérapie innovante ». Depuis, Poietis a rejoint l’accélérateur UpGrade, de Bordeaux Unitec, et conclu un partenariat scientifique pluriannuel avec le laboratoire Serviersur la production de tissus hépatiques par bio-impression.

Olikrom : 4,5 M€

Développer une technologie de rupture n’est pas chose aisée mais c’est l’objectif de la startup Olikrom, basée à Pessac. Elle a mis au point des pigments intelligents capables de changer de couleurs en cas de modification de la lumière, de la température ou de la pression, ouvrant la voie à de multiples applications. Olikrom, qui est rentable depuis ses débuts, a néanmoins levé 4,5 M€ en juin dernier pour accélérer son développement industriel. Cela lui a notamment permis de recruter, de se doter d’un nouveau siège, d’une laboratoire de R&D et d’une unité pilote et d’inaugurer en octobre la première piste cyclable luminescente de France, à Pessac.

Loisirs Enchères : 4 M€

C’est pour se déployer au niveau national en maillant le territoire que Loisirs Enchères a procédé en novembre dernier à un tour de table de 4 M€. La startup bordelaise, spécialisée dans la réservation de loisirs et de vacances mis aux enchères, annonce une trentaine de recrutements d’ici fin 2019. Elle revendique 650.000 membres et 1.200 partenaires sur sa plateforme lancée en 2014.

MieuxPlacer.com : 3,5 M€

Déjà présente dans le top 10 des plus grosses levées de fonds en 2017 pour un tour de table de 2 M€, la plateforme de conseil et de vente de produits d’épargne en ligne Mieuxplacer.com, installée à Bordeaux et Paris, a réalisé une seconde levée de 3,5 M€ début décembre. Ses objectifs : garder une longueur d’avance technologique, pousser les recherches en finance comportementale et lever les barrières grâce à l’intelligence artificielle en tant qu’aide à la décision.

Oncrawl : 3,5 M€

L’éditeur bordelais de logiciels SEO (optimisation des sites internet pour améliorer leur audience) OnCrawl a mené à bien en mai dernier un tour de table de 3,5 M€. La société née en 2013 estime avoir une belle carte à jouer, notamment sur le marché américain, et recrute fortement. Elle revendique plus de 800 clients dans une soixantaine de pays.

Geev : 3 M€

Geev est une application de petites annonces de don et de récupération d’objets entre particuliers. Lancée en mars 2017, elle a procédé un an plus tard à une levée de fonds de 3 M€. Installée à Bordeaux, la startup emploie une quinzaine de collaborateurs et est présente en France et au Canada. Son modèle économique repose sur la publicité et sur les services payants proposés en plus des fonctionnalités gratuites de l’application.

Invivox : 2,8 M€

Après une première levée de fonds d’1,2 M€ en 2016, Invivox a procédé à un second tour de table de 2,8 M€ en juin 2018. La startup bordelaise, fondée en 2015, développe une plateforme mettant en relation des médecins du monde entier qui se déplacent chez leurs confrères pour découvrir une nouvelle technique opératoire ou encore une nouvelle approche thérapeutique. Elle revendique plus de 1.400 formateurs dans une douzaine de spécialités médicales.

Life Design Sonore : 2,3 M€

Transformer du mobilier en haut-parleurs via des vibrations et sans le moindre fil : c’est ce que permet la technologie New’ee brevetée par Life Design Sonore. L’agence en design sonore, installée à Limoges et employant une vingtaine de salariés, a levé 2,3 M€ au printemps dernier pour passer à la vitesse supérieure et notamment renforcer son développement marketing.

//////////////////////////

Ils ont aussi levé des fonds en 2018…

Ce top 10 n’inclut que des startups qui ont officiellement communiqué sur leurs opérations. Il ne doit pas occulter les autres jeunes pousses ayant procédé à des levées de fonds moins élevées mais néanmoins significatives telles que Lyspackaging (bouteilles biodégradables, 2,2 M€), Dronisos(drones, 2 M€), Hubstairs (architecture d’intérieur, 2 M€), Qucit(optimisation des services urbains, 1,7 M€), Base (énergie, 1,5 M€), Febus Optics (fibre optique, 1,2 M€), Yuto (CRM mobile, 1,2 M€), Akewatu (sports de glisse, 1 M€), Implanet (implants médicaux, 1 M€) ou encore Moon Harbour (whisky, 1 M€).

Par ailleurs, nous avons choisi de ne pas retenir dans ce classement la startup Habx, active à Bordeaux dans le domaine de l’immobilier neuf et fondée par le Bordelais Benjamin Delaux en 2016 mais dont le siège est situé à Paris. Habx a levé 10 M€ en février 2018.

Lien vers l’article La Tribune 18/12/2018