04/05/2022
04/05/2022
Presse

L’entreprise s’était faite remarquer en 2018, lorsqu’elle avait mis en place à Pessac la première piste cyclable fluorescente. Aujourd’hui, ce procédé a été adopté sur une centaine de pistes.

Neuf entreprises girondines sont présentes au gros salon du matériau composite de Paris, le JEC World et ses 1 200 exposants venus de plus de 100 pays. Parmi elles, le Pessacais OliKrom et ses pistes cyclables fluorescentes. La première a été installée en 2018, il y en a une centaine aujourd’hui..

Comme tous les autres gros salons professionnels, c’est la reprise après deux ans d’absence pour le JEC World, le salon des professionnels du matériau composite, qui se tient au parc des expositions de Villepinte à Paris, du 3 au 5 mai. Neuf entreprises girondines participent à cet événement qui rassemble 1 200 exposants venus de 112 pays. Un salon où sont présentées plus de 500 innovations, promet le salon, et où sont attendus plus de 40 000 visiteurs, surtout des professionnels. Parmi les Girondins représentés, l’entreprise Olikrom, fondée en 2014 à Pessac, qui n’a pas raté une édition depuis sa création. 

L’entreprise s’était faite remarquer en 2018, lorsqu’elle avait mis en place à Pessac la première piste cyclable fluorescente, ce qu’elle était à l’époque la seule à faire. Aujourd’hui, ce procédé a été adopté sur une centaine de pistes cyclables, grâce à des contrats signés avec les communes, communautés de communes, ou avec les entreprises qui s’occupent du marquage de la route. 

 

Elle arrive au Canada, et bientôt sur le continent africain

Ces pistes, rendues possibles par une sorte de peinture qui stocke la lumière du jour et brille dans la nuit, a été mise en place dans plusieurs communes de Gironde, dont Pessac, Talence, Arcachon, et La Teste, mais aussi d’ailleurs en France, dans des communes comme Annecy (Haute-Savoie), Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) ou Evreux (Eure). Une technologie qui se déploie, selon l’entreprise, en Belgique, en Suisse et au Canada, et qui pourrait aussi arriver sur le continent africain.

Les pistes cyclables, c’est la réalisation la plus visible de la société, qui s’occupe, plus généralement des matériaux qui changent de couleur pour la sécurité industrielle. Elle intervient dans le milieu industriel dans les secteurs de la pétrochimie, du nucléaire de l’énergie ou de la santé. Si la plupart de ces contrats sont soumis à des règles de confidentialité, OliKrom explique travailler avec le réseau de transports de gaz, en lui installant des pièces qui changent de couleurs lorsqu’elles détectent les premiers signes de corrosion. « Parce que le changement de couleur est quelque chose qui est compréhensible par tout le monde et qui permet de suite d’alerter, de signaler, d’identifier qu’il y a une anomalie quelque part« , explique son dirigeant Jean-François Letard.

Dans la même catégorie
europe-1
14/09/2022
Presse

[EUROPE 1] Olikrom : des peintures routières photoluminescentes qui permettent aux piétons de se repérer sur la chaussée

Jean-François Létard était l’invité d’Ombeline Roche sur Europe 1 pour présenter sa peinture routière photoluminescente et son déploiement en France et à l’international.

capital
12/09/2022
Presse

[CAPITAL] OliKrom parmi les meilleures start-up où travailler en France

Découvrez les jeunes start-up qui ont le plus la cote, jugées par les salariés qui travaillent dans la French Tech. Un palmarès inédit réalisé en partenariat avec Statista, un […]

lusine-nouvelle
05/09/2022
Presse

[L’USINE NOUVELLE] Revêtements intelligents : OliKrom investit 6 millions dans son site de Pessac

OliKrom, fabriquant de revêtements intelligents, poursuit sa croissance en investissant près de six millions d’euros pour étendre son site girondin. Une jeune entreprise qui profite de l’augmentation des prix […]