OliKrom lauréats de l’Open Innovation Factory de GRTgaz

Open Innovation Factory de GRTgaz 

Comment mieux surveiller, protéger et contrôler le réseau de transport de gaz ? Quatre sociétés innovantes ont répondu à quatre grands défis d’avenir lancés par GRTgaz dans le cadre de l’Open Innovation Factory 2020. Cocorico, trois d’entre elles sont françaises !

GRTgaz et TIGF : les gestionnaires du réseau de transport de gaz

La démarche d’open innovation de GRTgaz lancée en 2016 a pour objectif de trouver des réponses opérationnelles et innovantes à des problématiques rencontrées par les métiers de l’entreprise. Des appels à projets ont ainsi été lancés par l’entreprise en avril 2020, auquel 65 candidats ont répondu : gérer les influences des courants alternatifs, favoriser l’émergence de la filière des gaz verts en cherchant à épurer un gaz haute pression, détecter la corrosion sur nos canalisations grâce à des revêtements intelligents, augmenter le réalisme des exercices de simulation de sécurité, détecter à distance des fuites de gaz et prédire les mouvements de canalisations lors des raccordements.

Pour Benjamin BLAZY, Head of Open Innovation Raiselab, partenaire depuis 2020 : « L’Open Innovation Factory de GRTgaz est une formidable aventure qui place l’innovation en écosystème au cœur de l’entreprise. Pour trouver des solutions, nous avons dépassé avec l’équipe Open Innovation et le métier un certain nombre de frontières, françaises d’une part (nous sommes allés aux US, Canada, Belgique…), et l’écosystème startup d’autre part, car nous avons également travaillé avec des PME et ETI. Nous avons hâte de voir où la prochaine étape va nous mener ! »

Amandine Joyeux, chargée d'affaires OliKrom

Amandine Joyeux, chargée d’affaires OliKrom

OliKrom et ses revêtements intelligents lauréat de l’Appel à projet #1 : Comment faciliter la détection de la corrosion de canalisations aériennes à l’aide de revêtements intelligents ?

Les défauts sur les canalisations comme la corrosion sont détectés à l’heure actuelle par une inspection minutieuse réalisée par des agents de GRTgaz sur le terrain.

Si la majorité des canalisations sont enterrées, le réseau dispose de quelques canalisations aériennes, revêtues d’un système de peinture anti-corrosion. GRTgaz souhaite y introduire des particules intelligentes afin de faciliter la détection de ce type de dégradations naturelles.

Fondée en 2014 par Jean-François Létard, directeur de recherches CNRS, OliKrom est une start-up spécialisée dans les peintures intelligentes au service des industriels. Elle crée des pigments capables de se modifier en fonction de la température, de la lumière, de la pression, de la présence de produits chimiques ou encore capables de luminescence.

Pourquoi avoir sélectionné cette entreprise ?

Ahmed Fakhry (ingénieur de recherche, département Pipeline, RICE) : Devant notre jury d’experts, OliKrom a convaincu par sa clarté et la pertinence de ses propositions. Ils sont experts dans le domaine des pigments intelligents et nous recherchions justement une solution capable de changer de couleur à l’apparition de la corrosion. Cette solution, par son aspect innovant aussi, nous semblait la mieux adaptée, bien qu’elle relève encore du concept. OliKrom jouit en plus d’une expérience importante dans ce domaine.

Qu’est-ce que cette solution va apporter à GRTgaz ?

Ahmed Fakhry : Elle va permettre aux opérateurs de se rendre compte, grâce aux changements de couleur ou d’état de luminescence, d’un début de corrosion sur les ouvrages aériens. De plus, certains ouvrages sont très difficilement accessibles, cette solution permettra donc d’innover dans le domaine de l’inspection. Cela va faire diminuer les coûts liés à la réparation et à la réhabilitation des conduites.

Comment l’entreprise a-t-elle abouti à cette solution ?

OliKrom : Ce type de revêtement n’existe pas encore ! Nous allons utiliser notre expertise unique afin d’identifier une solution technique qui permettra de détecter l’apparition des premiers signes de corrosion. Nos travaux de recherche vont se faire par étapes : identifier une ou des technologies, adapter ces dernières aux seuils de sensibilité souhaités par GRTGaz, puis intégrer la technologie dans une peinture. Une fois la faisabilité validée, suivront l’industrialisation afin de monter en échelle, mais aussi des tests sur sites pilotes et la certification qualité.