Favoriser le guidage des véhicules

Garantir la sécurité des nouveaux modes de mobilités

Dans l'univers des mobilités de demain, nos équipes réinventent le marquage routier.

Nous faisons "parler les couleurs" pour favoriser l'orientation des véhicules autonomes, créer des marquages routiers dynamiques.

Accompagner les nouveaux modes de transports

D’ici 5 à 10 ans, les transports auront un tout autre visage. Les nuages de fumée, particules fines, oxydes d'azote ou autres polluants, les métros bondés, les bus et les voitures fonctionnant au diesel ou à l’essence laisseront la place à de nouveaux véhicules de plus en plus autonomes, intelligents, écologiques et connectés entre eux. Certains se déplaceront seuls, sans intervention humaine.

En tant que leader des matériaux intelligents, nous intervenons aux côtés de nombreux acteurs industriels pour développer des marquages intelligents permettant de renforcer la sécurité et favoriser le guidage de ces véhicules du futur.

Vous avez un projet ? Nos experts du domaine sont à votre écoute.

Vers une signalétique routière intelligente

Développer des solutions pour favoriser l'orientation de la voiture autonome

accompagner-les-nouvelles-mobilites

Rien n'est encore figé dans le domaine de l'automatisation des transports : voiture totalement autonome (niveau 5) ou bien "semi-autonome" disposant de différents systèmes d'aide à la conduite supervisée par le conducteur (niveau 2+), ou encore un véhicule à délégation de conduite (niveau 3).

L'orientation de ces véhicules sur route en toute sécurité est un enjeu primordial. Les dispositifs de marquage au sol sont un outil essentiel pour guider les véhicules autonomes : ils sont les rails de la route et dans le cas du train, de réels "rails virtuels intelligents" comme la démontré la première expérimentation ART (Autonomous Rail Rapid Transit) menée en Chine dès 2017.

Pour développer ces nouveaux marquages intelligents, nos équipes modulent par ingénierie moléculaire les propriétés optiques de la matière pour favoriser une détection dans l'ultra-violet, dans le visible, et dans l'infra-rouge (par exemple 905 nm).

Ce type de détection permet de dialoguer avec les capteurs d'images (caméras, radars, lidars) dont les données sont traitées pour la reconnaissance de formes (voies, véhicules, obstacles, panneaux, limites de chaussées) et l’orientation des véhicules ou trains autonomes.

 

 

Créer une signalétique modulable

signaletique-routiere

Jusqu'à présent, les dispositifs de marquage au sol étaient des outils passifs pour guider les véhicules.

Avec la sensibilité des matériaux intelligents, la couleur d'un marquage routier devient modulable, paramétrable et interactive pour communiquer, remonter des informations à l'automobiliste. Ainsi, la température, la lumière ou l’humidité peuvent être exploitées pour signaler un risque de verglas, de surchauffe des pneus, l’ouverture ou la fermeture d’une section...

Pour nos équipes, tout est dans la maîtrise du changement de couleur. Il convient par exemple d’intégrer les notions de durée de l’évènement (échelle de temps, nombre de cycles ON/OFF), choix des couleurs, mise en œuvre etc.

Sécuriser l'usage des outils GPS

voiture-conduite-autonome

Malgré le déploiement des outils GPS, la signalisation routière verticale et horizontale reste indispensable à la lecture directe de la route par l'automobiliste, dont la conduite est mieux sécurisée et les indications extérieures confirmées.

  • Une signalétique intelligente permet d'assurer une redondance pour sécuriser l'orientation GPS présent dans de nombreux véhicules ou smartphones mais dont la mise à jour n'est pas toujours fiable.
  • Une signalétique routière capable de changer de couleur sans aucune connectique, sans aucun apport d’électricité est une alternative sécurisée par rapport à des systèmes GPS vulnérable au piratage informatique à distance. Le changement de couleur intervient uniquement lorsque le seuil est franchi. C’est un processus thermodynamique qui agit comme une solution passive. Tout est dans la programmation initiale du matériau pour présenter le bon seuil de déclenchement.