27/11/2017
Temps de lecture 2 minutes
Actualités

Le mouvement de la Deep Tech

Toutes les semaines, Bpifrance choisit un mot à mettre en avant – parce qu’il est dans l’air du temps, parce qu’il mérite une explication, et, plus encore, parce qu’il est pertinent pour vos affaires. Aujourd’hui, on s’intéresse à la « Deep Tech ».

Cette expression désigne les startups de la « Deep Tech » qui proposent des produits ou des services sur la base d’innovations de rupture. Leur ambition ? S’attaquer à la résolution des grands défis du XXIe siècle : une nouvelle technique pour lutter contre le cancer ou le changement climatique, par exemple. Et tous les domaines sont concernés.
L’intérêt pour les Deep Tech est mondial et la France peut compter sur l’excellence de sa recherche pour briller dans ce domaine.

OliKrom, le symbole du courant Deep Tech en France

Née des travaux de Jean-François Létard, ancien directeur de recherches au CNRS, menés au sein de l’Institut de chimie de la matière condensée de Bordeaux, OliKrom a développé des pigments capables de changer de couleur en fonction des modifications de leur environnement : changement de température, contraintes de pression, modification de la luminosité, présence d’un solvant ou d’un gaz…

Les applications ?  Repérer une pièce d’avion qui a trop chauffé ou qui a reçu un impact ou encore imaginer des murs dont la peinture change de couleur en fonction du moment de la journée…

Deep Tech, Pour en apprendre plus…