Lutter contre les îlots de chaleur

Créer des revêtements adaptatifs face à l'ensoleillement

Chaque jour, nos équipes développent de nouveaux revêtements intelligents éco-innovants à l'image de notre peinture froide CoolKrom®.

Vous souhaitez limiter l'échauffement de l'un de vos produits face au soleil ?
Nous mettons à votre disposition nos 15 années d'expertise en intelligence des couleurs pour créer ensemble un produit optimisé.

Innovons ensemble pour repenser les matériaux de nos villes

Sous l’effet conjugué de l’urbanisation croissante et du réchauffement climatique, l'échauffement de nos villes devient de plus en plus intense. Les vagues de chaleur et épisodes de canicule se renouvellent de plus en plus fréquemment et avec toujours plus d’intensité.

Il est illusoire d’envisager le recours à la climatisation comme seule réponse à la hausse des températures, tant d’un point de vue énergétique qu’environnemental. Selon un rapport de l’Agence Internationale de l’Energie, le développement de l’air conditionné dans les pays émergents provoquerait un doublement des émissions de CO2 d’ici à 2050.

Face à cet enjeu, nos équipes scientifiques sont largement mises à contribution pour innover et développer des revêtements adaptatifs.

La science des matériaux en réponse aux défis climatiques

Repenser l'architecture d'un produit existant

tuiles

Le phénomène des îlots de chaleur urbain impose de repenser la structure urbaine qui nous entourent. Les espaces extérieurs et notamment les espaces publics ont un rôle important à jouer, tout comme les façades et les toitures des bâtiments.

En ville, l'énergie solaire est emmagasinée par les bâtiments et le bitume des routes ou des parkings, et cette énergie est restituée la nuit dans l'atmosphère urbaine. La différence de température peut atteindre les 10 °C à l'échelle journalière entre le centre de la ville et la campagne.

  • Pour repenser un matériau, nos équipes analysent votre produit et ses composantes pour diagnostiquer s'il convient d'élaborer un revêtement absorbant pour créer une barrière optique dynamique ou au contraire limiter au maximum toute absorption responsable de l'échauffement thermique.

L’une de nos forces est notre pluridisciplinarité, avec des compétences complémentaires en sciences des matériaux, photochimie, photophysique… Ce savoir-faire nous permet d'accompagner nos partenaires industriels dans leur démarche d’éco-conception.

Créer une barrière optique dynamique

Effet thermique

Pour créer une barrière optique, l'idée est d'absorber l'énergie du soleil en surface pour en faire une ombre naturelle. Cette barrière est interactive et intelligente : elle capte les rayonnements solaires seulement lorsque l'intensité et/ou la température devient trop forte.

Pour créer ce type de barrière optique dynamique avec le soleil, nous exploitons les processus thermodynamiques des revêtements intelligents qui présentent la capacité de moduler leur réponse optique en fonction de la température, de la lumière... A titre d'exemple :

  • l'effet thermochrome de certains revêtements peut être mis à profit pour éclaircir une teinte et ainsi limiter le réchauffement généré,
  • les matériaux photochromes permettent d'assombrir un support (plastique, verre, batch...) pour créer une barrière et protéger de l'impact lumineux.

Pour optimiser un revêtement, notre simulateur solaire nous permet de reproduire l'impact du soleil (réchauffement généré) et d'optimiser la constitution même de la matière. Nous étudions en particulier l'impact des coefficients de réflectivité, d’absorption, d’émission, puis nous cartographions à l'aide de caméra infrarouge le gain énergétique généré.

Limiter l'absorption pour optimiser l'impact thermique

Surface froide

Si vous avez un produit massique plus ou moins conducteur, il est inutile de penser créer à sa surface une barrière optique absorbante pour le protéger de la lumière. Vous allez au contraire absorber en surface l'énergie solaire et par conductivité, créer un effet thermique qui va échauffer votre matière.

Pour optimiser votre produit, nous envisageons deux solutions :

  1. Analyser chaque composant de votre produit, identifier les ingrédients à optimiser et/ou à remplacer pour recréer une version optimisée de votre matière
  2. Créer en surface un revêtement permettant de limiter au maximum l'absorption des rayonnements solaires

Quelque soit l'hypothèse retenue, l'une des caractéristiques à étudier pour lutter efficacement contre les îlots de chaleur est la capacité d'une matière à renvoyer les rayonnements du soleil sans les stocker : c’est l’effet d’albédo. Plus l’effet d’albédo est important, moins la température urbaine augmente, la chaleur étant immédiatement renvoyée vers l’atmosphère.

Pour optimiser une matière, c'est tout un compromis à créer entre les coefficients d'albédo et les contributions optiques de réflectivité, d’absorption, d’émission, de thermodynamique, de photophysique, de science des matériaux...

Vous souhaitez tester notre peinture froide CoolKrom® ?

facade-batiment

Nos équipes d’experts ont conçu une peinture "froide" permettant de limiter l'impact du réchauffement sur un bâtiment.

Sur un mur ou un sol en exposition directe au soleil, notre peinture CoolKrom® permet la réflexion d'une partie de la chaleur en dehors du support en limitant sensiblement la température ressentie sur celui-ci.

La peinture CoolKrom® permet de rafraîchir les façades, le béton, les sols, le bitume, les toitures... Il a fallu plusieurs années de recherche scientifique pour optimiser les propriétés et développer cette peinture blanche haute performance.

Particulièrement intéressante en milieu urbain pour réduire les effets d’îlots de chaleur, la peinture CoolKrom® s’avère également très utile en milieu rural, pour protéger les bâtiments, généralement couverts d’un toit métallique et soumis à des températures extrêmes pendant les saisons chaudes.

Vous souhaitez appliquer notre technologie ? Contactez-nous